Ushuaïa, « Fin Del Mundo »

Le bout du monde… en moins de deux semaines nous y sommes !
Nous avons beaucoup apprécié notre séjour à Ushuaïa, en défiant notre équipement contre le froid.

En effet, premier lever de soleil magique, nous découvrons la ville entourée de montagnes enneigées.
D’ailleurs ce soleil reste extrêmement bas, longeant les montagnes de 10h à 17h, en Juin. Une des conséquences de se rapprocher du pôle Sud.
Premiers frissons également, car même avec 4 couches de vêtements, le temps est glacial, négatif, parfois neigeux, et nous ne tarderons pas à trembloter!

Nous avons donc passé du temps à l’office de tourisme.
Pour repérer les lieux, rassurer nos parents au téléphone grâce au WiFi gratuit.
Et surtout tamponner nos passeports.
Un monument est situé plus à l’est sur le port, et permet aussi d’immortaliser notre venue!

Il y a de quoi faire ici:

  • monter au glacier Martial par le sentier ou en véhicule, juste derrière la ville. De difficulté simple, c’était notre meilleur moment ici, dans la nature, à écouter les branches craquer sous le poids de la neige, trouver des « tipis » en bois et s’y cacher, observer des stalactites gelées;
  • prendre un bateau, aller jusqu’au phare et observer loups de mers et pingouins. Hélas, le temps ne nous a pas fait de cadeau, la vue était mauvaise. Impossible de voir le phare avec les montagnes en arrière-plan…
  • se rendre au parc Tierra Del Fuego… Encore une fois, le climat nous joue des tours, le parc étant fermé
  • du matériel d’hiver se trouve dans les nombreux magasins de la rue marchande d’Ushuaïa. De quoi aussi s’acheter une carte postale, des timbres, et de manger un churros 🙂

Nous logions dans une location AirBNB toute équipée : cuisine, salle de bains, et le vénéré chauffage. Je recommande, le prix était raisonnable, l’hébergeur communicatif, et notre repos de qualité après ces sorties éprouvantes. Seulement, ne pas hésiter à noter le code WiFi avant d’arriver sur place, car nous avions rencontré uniquement ses parents à la réception puis plus personne.

Autonome, nous cuisinions avec la nourriture achetée en grande surface. Le choix est simple, entre Carrefour et La Anonima, paiement Mastercard possible. Les fruits et légumes ne sont pas très beaux, importés, et cela reste cher.
De l’eau, du riz, des haricots ont constitués nos premiers repas, fallait faire simple et économique. D’ailleurs il nous reste des haricots depuis des mois 😅
Je n’oublie pas le restaurant, l’occasion de se faire plaisir avec un cocktail, une pizza et des empanadas !

Côté transport, il nous fallait un taxi pour quitter l’aéroport et rejoindre la ville. C’est aussi faisable à pied, sous le froid, en pleine nuit, mais comprenez que ça ne nous tentait pas 😉
En ville, tout est accessible à pied, à condition de bien vouloir marcher un peu
Pour quitter la ville, il y a des agences de bus près de la rue marchande, et la compagnie aérienne Aerolineas Argentinas a un bureau en ville. L’office de tourisme nous a permis de les situer.
Aucun souci pour quitter la ville donc, si ce n’est encore une fois la neige qui nous a fait rester un jour de plus !

En somme…

  • Bien se renseigner sur la météo avant de faire quoique ce soit, la neige peut bloquer le parc, rendre le sentier dangereux, empêcher la circulation de bus ou d’avions, et rendre la sortie en bateau moins intéressante.
  • Pour nous, cela a aussi impacté notre séjour en Patagonie, car la frontière avec le Chili était fermée, de même que le Fitz Roy ou El Chalten. On a décidé de réserver un vol de El Calafate à Buenos Aires pour reprendre notre périple plus haut !
  • Journées courtes (10h-17h)
  • Sentier du glacier Martial vraiment sympa !

Après Ushuaïa, nous faisons le Perito Moreno, à El Calafate ! 19H de bus, passer la frontière avec le Chili, puis revenir en Argentine, un périple !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *